Pourquoi une telle action ?

L’originalité de notre action est de proposer à ceux qui disposent ni de toiture ni des fonds suffisants, de participer au développement de l’électricité solaire en souscrivant à une portion du champ de modules des générateurs. Cette part est symbolisée par un ou plusieurs bons appelés « bon Verelectron ». 3 bons Verelectron représentent une surface de modules de la taille d’une feuille A4 et produiront environ 200 kWh pendant la vie de l’installation (estimée à 30 ans). Le générateur produit directement de l’électricité sur le réseau public français. Ainsi, les possesseurs de bons Verelectron contribuent à « verdir » une part de l’électricité française et, par conséquent, de leur propre électricité pendant toute la durée de vie du générateur.

Bruno CORNEVIN, directeur non salarié

 

Titulaire d’un DESS VERDEC (Valorisation des Energies Renouvelables et des Déchets
en Construction) de la Faculté de CHAMBERY et d’un CAPES de sciences physiques.
Ingénieur conseil en électricité renouvelable.

Sébastien DONATI, Président

Titulaire d'un DUT de gestion urbaine.​

Licencié en science de l'éducation.

Professeur des écoles. 

Romain CLARET, Trésorier

Diplômé de l’Ecole Polytechnique de MARSEILLE.
Ingénieur conseil dans un bureau d’étude en énergie.

Michel BILLET, administrateur

Titulaire du Certificat d’aptitude professionnel d’enseignement secondaire (CAPES) de
sciences physiques.
Jeune retraité de l’enseignement et propriétaire d’une centrale hydraulique et d’une
centrale photovoltaïque.